Les Siths de Fondation

Les Siths de Fondation
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'empereur est mort, Vive l'impératrice !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elesia
Egérie Sith
Egérie Sith


Messages : 122
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: L'empereur est mort, Vive l'impératrice !   Jeu 23 Juin - 1:09

LA DESTITUTION DE L' EMPEREUR




ETOILE NOIRE : QG DES SITHS

Dans les restes de ce qui fut autrefois l’emblème de la puissance des Siths régnait un climat de solitude et de désertion. L'empereur, défait dans sa tentative de domination de la galaxie, ressassait de manière incessante son échec. Des images de vengeances défilaient à travers son esprit à l'encontre des déserteurs. Il devait trouver un moyen de leur faire payer à tous leurs erreurs... une sanction bien pire que la mort les attendaient. Soudain, une alarme retenti ; un vaisseau était en approche. L'empereur s'approcha de la vieille console poussiéreuse pour vérifier la signature énergétique du fameux vaisseau.

C'était un vaisseau de guerre Sith et le code d’identification était celui de l'ancienne Initiée Elesia.

"Tant mieux" se dit-il," nous commenceront par étriper les sous-fifres! le reste viendra en son temps."

L'Empereur actionna les Commandes d'ouverture du sas 12, le seul encore en état de fonctionnement après les pillages. Il envoya le faisceau de radioguidage pour que le vaisseau puisse s'amarrer. Une aura de cruauté et de soif de vengeance envahirent la pièce, l'excitation de l'Empereur était palpable. L'attente de la manoeuvre d'arrimage lui était insupportable...

« User de la force détruire leur vaisseau serait délectable, mais ce serait trop une mort trop paisible, il faut qu'ils souffrent !» se dit-il.

A bord du vaisseau, un homme et deux femmes se tenaient sur leur gardes, faisant usage de la force comme d'une barrière protectrice. l'homme avait une stature imposante, tout en possédant un visage aux traits délicat surplombé d'une chevelure épaisse, décoiffée, d'un bleu azur intense. Il s'adressa a ses compagnons d'un air grave :


- Je ne ressent aucune attaque mentale, il nous laisse entrer sans combattre, cela ne présage rien de bon ! Dame Elesia, ressentez vous une quelconque présence ?

- Il n'y a rien de détectable ami Deathguard, il doit camoufler sa présence. N'ayez crainte il ne peut rien contre nous.

- Je ne craint rien ! » Répondit-il avec force.



Elle savait qu'il ne connaissait pas la peur, elle avait fait cette déclaration pour l’irriter, un sourire apparut sur son visage exsangue, ses grands yeux pourpres intenses traduisaient toute la froideur et la grandeur de cette femme aux traits intemporels. Les traces de sang qui perlaient autour de ses yeux intensifiaient ce sentiment de puissance et d’insensibilité qui se dégageait d'elle.
Il la connaissait depuis des cycles et elle ne semblait jamais vieillir, tous les siths savent user de la force pour régénérer leur cellules, mais cette régénération, au fils des temps, leur donnait une apparence repoussante. Il était ravi de constater que cela n'était pas son cas. Il se dit qu'il n'aurait jamais accepté de suivre un cadavre ambulant aux yeux rouges... Deathguard appréciait la compagnie des belles femmes.

L'arrimage se déroula sans accrocs, et les trois protagonistes se dirigèrent vers l'entrée de l’Étoile noire via le sas. Elesia et Deathguard, suivit de leur troisième compagnon revêtue d'une cape rouge, l'uniforme traditionnel des Siths, dont la capuche était relevée, rendant son visage imperceptible, révélant une noirceur plus profonde que l'espace. Sa silhouette informe, mystérieuse mais néanmoins féminine, faisait naître un sentiment de crainte et d' angoisse à toute personne qui osait l'approcher.

Ils entrèrent dans la salle des commandes et ne trouvèrent personnes. Soudain, Elesia se mis a crier de douleur avant de poser un genoux a terre.

« il est là je le sens ! »

Deathguard se mis en garde et sorti son sabre, pendant qu' Elesia parvint péniblement à se relever. L'empereur se tenait devant eux de toute sa grandeur, nos deux amis ressentaient pleinement la puissance du personnage, le combat s’annonçait difficile.

Il se jeta en direction de l'Empereur et fut balayé d'un geste de la main, elle tenta une attaque par le coté et se heurta a un mur invisible. L’empereur dirigea vers chacun d'eux une main d'où on pouvait percevoir une forme d’énergie résiduelle.

« Quelle drole d'idée de venir en ces lieux me défier à l'aide d'un misérable insecte Initiée Elesia ! Voyez ce que je vais faire de votre ami. Ce sera votre tour enss...HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!! »

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une douleur semblable a l’utilisation d'un fouet neuronique le paralysa. Il se savait immunisé contre les armes énergétiques, il ne lui fallut donc pas beaucoup de temps pour comprendre que cette douleur venait d'une grande maîtrise de la force. Il n'avait pourtant constaté la présence que de deux intrus.

Qui était cette personne capable de camoufler sa présence aux yeux de l'empereur ? Il parvint malgré la douleur a tourner la tête en direction de la présence. Elle portait un uniforme SITH, mais on ne distinguait pas son visage. Il n'eut pas le temps de prévoir une offensive, Dans un immense hurlement de douleur, chaque atome qui formait son corps se désintégra.

Elesia et Deathguard apprécièrent les longues minutes nécessaires à la désintégration de l'empereur. Quand la tache fut terminée, l'étrange personnage se tourna dans leur direction pour s'adresser à eux :

« Je reprends les reines de l’imperium ! Vous me suivrez et deviendrez les maîtres de la galaxie. Je suis votre impératrice et votre première mission sera de recruter des membres afin d’augmenter notre puissance. Deathguard, je vous nome Seigneur, vous serez ma force. Elesia, je vous nome Egerie, vous parlerez en mon nom. Que la force nous serve tous ! »

Tout deux s'exprimèrent  : «  Longue vie a l'impératrice ! Que la force nous serve tous ! »










Revenir en haut Aller en bas
Chasseur_G
Grand Maître de l'Ombre
Grand Maître de l'Ombre


Messages : 557
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : ça change tous les 15 jours

MessageSujet: Re: L'empereur est mort, Vive l'impératrice !   Lun 17 Oct - 0:14

Le Seigneur Noir des Siths

Les Siths étaient une légende.

Une légende noire du passé, un de ces contes que les parents à bouts d'arguments ressassent aux enfants agités, afin de les assagir un moment en jouant sur leurs craintes et leur crédulité. On n'en voyait plus dans la galaxie et on se prenait à douter de l'existence même de ce genre de personnages au sang froid, dominateurs naturels et tueurs impitoyables.

Et pourtant, les légendes ne naissaient pas de rien : la galaxie se souvenait de l'empreinte de puissance et de pouvoir qui l'avait marquée pendant une longue période, à l'apogée de la puissance Sith, lorsque chaque secteur comptait au moins l'un des membres de cette confrérie. Malheur alors à qui osait résister à la Pax Sith. Très rares avaient été ceux qui avaient pu connaître un avenir après avoir refusé de coopérer.

Mais au faîte de sa puissance, la confrérie avait périclité, le dernier Empereur Sith n'avait pas eu la vision galactique de ses prédécesseurs, ni le charisme nécessaire à maintenir l'ordre au milieu de ces fortes personnalités. Les dissensions internes avaient pris de l'ampleur, jusqu’au désastre militaire et au pillage de l’Étoile Noire elle-même ! Le cœur de la puissance Sith saccagé et souillé ! Et l'Empereur qui restait à ressasser de basses envies de vengeance au lieu de réagir avec détermination !

Pour certains des Siths, l'humiliation était énorme et la faute de l'Empereur devait être lavée. Ce dernier devait être destitué et exécuté au plus vite. Une fois cette idée émise, il restait à la mettre en œuvre : l'Empereur des Siths disposait d'un pouvoir énorme, et d'une maîtrise de la Force qui surpassait largement celle de la plupart des chevaliers Sith, même s'il avait été plus occupé à tremper dans les intrigues politiques ces derniers temps qu'à entretenir les talents naturels d'un Sith qui se respecte.

La contestation était larvée, presque jamais exprimée, car la délation aurait alors tôt eu raison d'un contestataire isolé : l'indiscipline n'était pas tolérée dans les rangs des Siths et les sanctions étaient assez violentes et souvent définitives. Pourtant les connivences s'exprimaient dans le Sénat, chaque fois qu'une décision de l'Empereur enfonçait un peu plus la confrérie dans le marasme. Pour qui maîtrisait certains aspects psychologiques de la Force, on ne pouvait s'y tromper : la suppression de l'Empereur devenait chaque fois plus présente dans les colères contenues, dans les exaspérations silencieuses.

Mais l'Empereur allait payer par là où il avait péché ! Une partie, certes minoritaire, de ses chevaliers étaient des femmes. Il n'avait que mépris pour elles, les considérant plus comme des objets que comme des êtres, en dépit des talents très particuliers qu'elles pouvaient développer avec la Force. Il proclamait haut et fort qu'il s'agissait de Siths de seconde zone, d’auxiliaires à qui on ne pouvait pas confier une mission sérieuse. Il les estimait si peu qu'il ne s'était absolument pas intéressé à leurs capacités spéciales et qu'il ne soupçonnait pas un instant qu'elles pouvaient être aussi dangereuses et parfois plus que des hommes.

Celles qui allaient devenir plus tard l'Impératrice et l’Égérie devinrent donc la meilleure arme contre cet Empereur borné, qui ne voyait pas le danger venir de ce qu'il croyait le plus négligeable. Elles recrutèrent un homme, extérieur aux Siths, mais prêt à y adhérer et se servirent de lui comme paravent pour approcher. Tout à son envie de vengeance immédiate après la mise à sac de l’Étoile Noire, l’Empereur ne sentit pas l'aura de la plus puissante, négligea la seconde qu'il rangeait dans les sous-fifres et se prépara à s'amuser avec l'homme. Pendant les quelques secondes où il crut être le plus fort, il infligea douleurs, chocs et poisons mentaux à ses deux opposants directs, usant de sa Force à plein sans se rendre compte qu'il découvrait ses défenses face à une attaque plus subtile. Et lorsqu'il fut trop tard pour lui, il se rendit compte qu'il s'était laissé berner et que ses deux attaquants étaient prêts à se sacrifier pour que la troisième accomplisse son œuvre.

Après la désintégration de l'Empereur, la nouvelle Impératrice avait tout à reconstruire : ses deux complices étaient affaiblis, mais elle avait encore besoin d'eux quelques mois pour recruter. Elle savait que le poison mental ferait son effet et que l'Empereur les avait condamnés à une lente agonie dès les premiers instants de l'attaque. Elle usa de sa science pour leur redonner de l'énergie et leur confia leur première mission. Le Seigneur et l’Égérie relancèrent la façade officielle de la confrérie. Pendant ce temps, l'Impératrice des Siths poursuivait des chemins plus tortueux, plus subtils, pour arriver à ses fins.

Et lorsque la maladie des deux premiers Suppôts devint trop forte, lorsque, l'un après l'autre, ils s'endormirent d'un sommeil qui risquait d'être mortel, lorsque les premières recrues commencèrent à se poser des questions et à douter, alors l'Impératrice abattit une de ses cartes maîtresses (nul ne pouvait dire combien elle en aurait dans son jeu) : elle avait recruté un agent en dehors des circuits officiels, un inconnu pour tous, mais qui avait sa confiance la plus totale. Il devenait en ce jour le Seigneur Noir des Siths, agent de l'Impératrice à l'identité cachée, ne communiquant que par holotransmission et dans un habit encapuchonné qui empêchait de connaître son visage. Qui était-il réellement ? Un prince issu d'une vieille famille aristocratique, un négociant enrichi dans les échanges entre planètes et systèmes solaires, peut-être même un respectable sénateur (héhéhé) de l'assemblée des mondes ? Nul ne le saurait, mais pourtant tous lui obéiraient, car telle était la volonté de l'Impératrice.

La légende allait revivre.

_________________
Chasseur_G
Fuck you and die !

Seigneur Noir des Siths
J'ai hâte de donner l'ordre 666 !

Grand juge des défis Sith
Comptable des morts
Inspecteur des assassins
Revenir en haut Aller en bas
Chasseur_G
Grand Maître de l'Ombre
Grand Maître de l'Ombre


Messages : 557
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : ça change tous les 15 jours

MessageSujet: Re: L'empereur est mort, Vive l'impératrice !   Jeu 20 Oct - 21:40

L'obscure ascension du Seigneur Noir des Siths

Lorsque l'Impératrice avait mis en place ses premiers Suppôts, Elle avait également lancé les démarches pour activer des agents dans tous les réseaux de la galaxie. La nouvelle était vite arrivée chez les anciens Siths, vétérans qui avaient survécu à de nombreux affrontements, parfois poursuivant seuls leurs parcours, souvent retirés des affaires, mais suivant de loin l'actualité galactique.

Dans les tavernes malfamées du secteur des contrebandiers, d'anciens chasseurs de prime étaient désœuvrés : les emplois étaient rares depuis la disparition des Siths, et peu de commanditaires étaient enclins à user de la manière forte pour régler leurs litiges. Partout, les forces de l'ordre de la Fondation, soutenues par des confréries à la solde du plan Seldon, faisaient régner une atmosphère lénifiante. Quand la rumeur se répandit d'un possible retour à l'âge d'or, la plupart des chasseurs demeurèrent incrédules. A quoi bon traverser la galaxie pour être déçu par une fausse nouvelle, ou peut-être même tomber dans un piège tendu par la police galactique ? Les patrouilles sur les planètes s'étaient considérablement renforcées et il devenait quasiment impossible de quitter les astroports sans subir un contrôle d'identité. Presque toutes les polices, de l'Empire à la Fondation, de la Guilde aux confréries, avaient signé des accords d'échange d'information sur la criminalité et le moindre écart était dénoncé par des citoyens bien-pensants.

Pourtant, l'un de ces chasseurs sans emploi fit exception et décida de se rendre vers le secteur où l'on disait pouvoir trouver l’Étoile Noire, qui aurait été restaurée après son funeste pillage quelques années auparavant. Une partie de cette énorme vaisseau de commandement était publique, et en particulier une Cantina où se négociaient souvent les contrats que des forces régulières n'auraient pas pu honorer. Étant ainsi le premier et le seul sur le marché, il obtint l'exclusivité sur quelques secteurs, dans lesquels il fit vite régner une forme de loi, qui aurait pu ressembler à la Pax Sith.

Parallèlement, les Suppôts avaient recruté une série de nouveaux Padawan, jeunes gens à l'âme obscure et ambitieuse. Certains s'illustrèrent rapidement, trop rapidement... Le premier repéra un intrus circulant avec de faux papiers et le grilla au sabre laser après une rapide course poursuite. Il fut nommé Consulaire peu de temps après et devint ainsi le dauphin en titre des Suppôts. Le deuxième établissait des records dans le domaine des ambassades, rasant les bâtisses adverses et les remplaçant tout aussi vite par des fortins Siths, bases de renforts indispensables à l'avenir de la confrérie. Il atteint rapidement une estime similaire au premier et paraissait promis également à un brillant avenir.

Mais aucun des deux ne correspondait aux désirs immédiats de l'Impératrice, Elle se devait de les écarter, au moins temporairement.

Au premier, Elle confia une mission secrète, non loin du secteur des contrebandiers, là où elle pourrait vérifier ses qualités dans un secteur dangereux. Il n'en revint jamais et fut probablement assassiné. Pour le second, Elle décida de faire tarder sa promotion, afin de tester sa colère et la noirceur de son âme. Elle fut servie car il dénonça la procédure, lente et inefficace, et gagna quelques partisans à sa cause, prêts à déchirer de nouveau l'Impérium de l'intérieur.

L'Impératrice s'exprimait par la voie de ses Suppôts et le nouveau candidat obtint finalement une audience auprès de l’Égérie. Il allait pouvoir plaider sa cause et obtenir ce grade tant attendu. L’Égérie ne prenait pas ses décisions sans en référer à l'Impératrice. Déjà diminuée, elle profitait au mieux des rares heures où elle pouvait conduire les affaires et décida de présenter le prétendant à l'Impératrice. Une holoconférence fut mise en place et l’Égérie, d'une voie faible, sollicita la promotion de son candidat. La silhouette holographique de l'Impératrice garda un moment le silence, puis elle déclara d'une voie basse et pourtant impérieuse :
"J'ai apprécié de mon côté un de nos agents qui a réinstauré la terreur là où je l'avais envoyé : son bilan au cimetière est parlant. Il est le meilleur de nos exécuteurs, et emploie en particulier une certaine Pira Fulham dont on m'a vanté l'expertise dans le domaine. Il a mérité le grade de Maraudeur et c'est à lui que je souhaite que vous déléguiez une partie de vos attributions."
"Il en sera fait selon votre volonté", répondit l’Égérie.
Derrière la silhouette de l'Impératrice apparut une silhouette masculine, encapuchonnée, dont on ne distinguait pas le visage. On avait l'impression qu'un sourire de satisfaction se dessinait dans l'ombre de ses traits.

L’Égérie fit préparer les décrets par l'administration de l’Étoile Noire, mais sa maladie s'aggrava avant qu'elle n'ait pu les signer. Le haut fonctionnaire de l'Impérium qui dirigeait les services internes de l’Étoile Noire dut s'habituer à recevoir ses ordres par holoconférence, des ordres souvent laconiques. Il devait ensuite les certifier avec un nouveau sceau qui lui avait été livré par une jeune femme élégante, en tenue de pilote d'astronef léger, qui était repartie aussi vite qu'elle était arrivée. Le sceau portait la simple mention : "par ordre du Seigneur Noir des Siths".

_________________
Chasseur_G
Fuck you and die !

Seigneur Noir des Siths
J'ai hâte de donner l'ordre 666 !

Grand juge des défis Sith
Comptable des morts
Inspecteur des assassins
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'empereur est mort, Vive l'impératrice !   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'empereur est mort, Vive l'impératrice !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lion est mort vive lion !
» Le Roi est mort, Vive le Roi !
» Deckcheck est mort, vive Deckcheck !
» Arthas est mort ! Vive Mortsure !
» Le roi est mort! Vive Semper Fi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Siths de Fondation :: Impérium SITH :: La Légende des Siths-
Sauter vers: